Sélectionner une page

Le 12 juillet 2023, Valérie Pécresse faisait adopter une mesure polémique visant à réduire la construction de logements sociaux dans les communes comptant plus de 30% de logements PLAI – PLUS.

Ce dispositif – appelé par la droite régionale « anti-ghetto » – aurait, s’il entrait en application courant 2024, des conséquences désastreuses pour les 750 000 demandeurs d’un logement social que compte notre région. En effet, selon les données de l’Etat, cette mesure réduirait la production de l’ordre de 21% ce qui viendrait aggraver la crise du logement déjà inédite et dramatique. Les temps d’attente, déjà indécents, ainsi que le nombre d’attributions en seraient durablement affectés.

Afin de compromettre les plans d’une droite décomplexée et éloignée des intérêts des Francilien.nes, à l’initiative de notre groupe politique, 60 Maires, Parlementaires, Conseillères et Conseillers régionaux et départementaux attaquent le dispositif anti-logement social. Ensemble, ils viennent d’adresser deux courriers d’alerte pour faire annuler cette mesure scélérate introduite dans le projet de schéma directeur de la région Ile-de-France (SDRIF-E). Ces courriers, l’un adressé au Préfet de Région, l’autre au Ministre du Logement, appellent une réaction ferme de l’Etat avant que l’enquête publique sur le SDRIF-E, prévue début 2024, n’intervienne.

Les signataires attendent que l’Etat soit ferme dans ce dossier et renouvelle ses plus grandes réserves, déjà formulées à l’occasion de l’élaboration du schéma et ignorées par l’exécutif régional. Alors que 50 communes d’Ile-de-France font l’objet d’un arrêté de carence pour non-respect de la loi SRU et que le nombre de demandes ne cesse de croître, il est de la responsabilité de l’Etat d’intervenir pour éviter une aggravation manifeste de la pénurie de logements. Il est également vital que l’Etat reprenne en main les permis de construire des communes carencées qui ne font pas d’effort en matière de construction de logements sociaux, PLAI tout particulièrement.

Le groupe Gauche Communiste, Écologiste et Citoyenne ainsi que les signataires étudient toutes les voies de recours possibles pour mettre en échec la mesure « anti-ghetto » et dénoncent la stigmatisation dont font l’objet le logement social, les quartiers d’habitat social et leurs habitant.es.

Retrouvez la lettre adressée au Ministre du Logement : Lettre au Ministre du Logement SDRIF-E

Retrouvez le voeu type : [LOGEMENT SOCIAL] Voeu type

 

 

Page generated in 0,795 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This