Sélectionner une page

Mercredi 27 mars, la Région Ile-de-France prendra acte, en séance plénière, d’un rapport de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) portant sur les activités et les comptes de l’Agence des Espaces Verts (AEV) de 2017 à 2023. Rebaptisée récemment Ile-de-France Nature, l’AEV est un acteur incontournable en Ile-de-France en matière de politique publique en faveur des espaces verts, des forêts et de promenades.

Dans un rapport au vitriol, les magistrats s’alarment de la gestion de cet organisme. Ils pointent pêle-mêle le désengagement financier de la région, le non-respect de l’obligation légale de financer l’entretien des espaces verts et forêts propriétés de l’AEV, la méconnaissance de l’intégralité de ce patrimoine par l’AEV elle-même, des informations budgétaires partielles et insuffisante, plusieurs entorses à la loi notamment en matière de recrutement et de promotion interne, de transparence budgétaire, etc.

Agence des Espaces Verts : téléchargez le rapport sulfureux de la CRC

En formulant 5 rappels à la loi et 4 recommandations, la CRC s’inquiète de la gestion de cette agence par la majorité régionale au point de préconiser, purement et simplement, la suppression d’Ile-de-France Nature pour l’internaliser dans les services de la Région !

Les magistrats soulignent également l’absence de stratégie pour la gestion des sites propriétés de l’AEV ce qui pose de lourdes questions en matière de sécurité, de protection de la biodiversité mais aussi de prévention alors que le risque incendie progresse en Ile-de-France sous l’effet du réchauffement climatique.

La Chambre alerte également sur la dégradation de la situation budgétaire de l’organisme par la réduction de la subvention régionale et des ponctions dans le fonds de roulement de l’agence. Par ailleurs, les magistrats s’étonnent de l’explosion des contrats de travail contractuels (+88,2 % sur la période d’enquête) et de recrutements irréguliers, dont celui de l’ancien directeur général.

Face à la gravité des éléments figurant dans ce rapport officiel, nous déplorons la légèreté des réponses écrites de la majorité régionale de droite, apportées en réponse aux observations. Bien que nous soyons en opposition avec la préconisation de mettre fin à cette agence indispensable, nous appelons l’exécutif régional à faire toute la transparence sur les faits pointés et à prendre les mesures pour préserver et développer la politique régionale en faveur des espaces verts et des forêts.

 

Céline Malaisé

Présidente de la Gauche Communiste, Écologiste et Citoyenne

Page generated in 2,217 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This