Sélectionner une page

Stoppons la privatisation des transports d’Ile-de-France !

Île de France Mobilités, l’autorité présidée par Valérie Pécresse qui est en charge d’organiser les transports en Île de France, s’apprête à privatiser l’exploitation des transports aujourd’hui assurés par la RATP et la SNCF.

A terme, tous les réseaux de transports (bus, tramway, métro, RER et Transilien) seront alors gérés par de multiples opérateurs, à l’image des réseaux de bus OPTILE de grande couronne qui sont déjà soumis au jeu de la concurrence.

En grande couronne, les effets de la concurrence ne se sont d’ailleurs pas fait attendre : les usagers n’ont perçu aucune amélioration du service alors que les conditions de travail et le pouvoir d’achat des agents des transports ont été dégradés du jour au lendemain. Des centaines d’agents, notamment au sein de la société Transdev, se sont mobilisés par la grève durant de longues semaines pour faire reconnaitre leurs droits.

Pourquoi refuser la privatisation ?

Avec la concurrence, nous aurons un réseau :

  • Moins sûr : avec une recherche de profits, la maintenance se fera à moindre coût et sera source d’encore plus d’incidents, voire d’accidents graves.
  • Moins efficace: parce qu’avec plusieurs sociétés exploitantes, impossible de compenser un incident en renforcant les lignes alentour.
  • Moins économe: chaque entreprise devra recréer des services de fonctions support (paies, informatiques, communication, etc…) qui sont aujourd’hui largement mutualisés grâce à l’économie d’échelle d’entreprises de la taille de la SNCF et la RATP.

Mais la concurrence n’est pas une fatalité !

  • Dans le cadre légal actuel, il est toujours possible de confier l’exploitation des transports à des régies publiques régionales. La Belgique vient également de garantir pour 10 ans le monopole du transport ferré à l’opérateur historique SNCB.
  • Une forte mobilisation des agents et usagers des transports, notamment aux prochaines élections présidentielles et législatives, permettrait d’imprimer un cap différent et de changer la loi et les règlements européens pour créer un véritable service public national des transports.
Page generated in 1,044 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This