Sélectionner une page

Europacity : la démocratie doit primer sur les intérêts financiers

Sep 13, 2016 | Aménagement, Communiqués

Hier, la Commission nationale du débat public (CNDP) présentait le bilan de la consultation sur EuropaCity, un projet de centre commercial géant de 3,1 milliards d’euros dans le Triangle de Gonnesse. C’est peu de chose de dire que le projet ne fait pas l’unanimité : lors des réunions publiques « deux visions antagonistes de l’aménagement du territoire sont apparues », selon la Commission.

La réaction d’Auchan ne s’est pas faite attendre. Alors que la loi donne trois mois au maître d’œuvre pour juger de son projet après les conclusions du débat public, l’entreprise a, dans l’heure, annoncé la poursuite de sa réalisation.

La démocratie serait-elle un simple supplément d’âme pour les tenants d’EuropaCity ?

Les élu-e-s régionaux Front de gauche, par ailleurs, opposé-e-s au projet EuropaCity, rappellent la nécessité de respecter l’avis des habitant-e-s d’Ile-de-France. Des questions très sérieuses se posent en termes de préservation des terres agricoles, des petits commerces ou encore de l’impact réel en terme de création d’emplois : il s’agit de les prendre au sérieux dans le cadre d’un débat démocratique. Pour Céline Malaisé, présidente de groupe, « il est impensable d’engager un projet aussi controversé à marche forcée ».

Le groupe Front de gauche se joint donc à l’avis de la CNDP qui recommande de « poursuivre la concertation » et rappelle qu’aujourd’hui rien ne doit être engagé.

Le 13 septembre 2016.

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Page generated in 1,190 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This