Sélectionner une page

Pic de pollution : priorité aux transports en commun et à la santé publique !

Déc 7, 2016 | Communiqués, Environnement & Agriculture

Alors que selon Airparif l’Île-de-France connaît son plus long et intense pic de pollution hivernal depuis au moins dix ans, des mesures exceptionnelles de circulation alternée et de gratuité des transports ont été décidées pour limiter les émissions polluantes.

Dans un communiqué, la présidente de Région Valérie Pécresse demande aujourd’hui au préfet de suspendre la circulation alternée en raison des lourds incidents survenus sur le tronçon Nord du RER B. Il s’agit d’une fausse solution à deux vrais problèmes.

Le groupe Front de gauche réaffirme que des moyens financiers existent pour les transports en commun franciliens. Il faut maintenant passer des paroles aux actes ! Hier encore, au conseil d’administration du STIF, Madame Pécresse a refusé d’augmenter le versement transport, d’engager des investissements conséquents pour le plan vélo et d’accélérer la transition énergétique pour le plan bus. Dans le même temps, à l’Assemblée nationale, la majorité socialiste ainsi que les députés républicains a, hier soir, refusé de voter des amendements des députés communistes visant à augmenter les moyens du transport public.

Pour Fabien Guillaud-Bataille, conseiller régional et administrateur du STIF : « Au-delà des périodes des pics de pollution et afin de sécuriser les infrastructures ferroviaires pour d’éviter ainsi ce type d’incident, l’Etat doit immédiatement embaucher et investir dans la rénovation, comme nous le demandons depuis des mois ! ».

Face à l’incurie des uns et des autres, le groupe Front de gauche s’alarme de la « galère » des usagers du RER B dont la rénovation est plus qu’urgente, et doit s’accompagner d’embauches immédiates de personnels afin de rétablir un service public de qualité.

Pour Céline Malaisé, présidente de groupe : « Nous alertons Mme Pécresse, l’heure n’est pas aux polémiques. Enrayer le pic de pollution est une exigence. Des mesures auraient dues être prises dès le début du pic. En l’état, la circulation alternée est nécessaire. En revanche, le renforcement des bus de substitution est bien entendu essentiel. ». Et d’insister sur le fait que « la santé publique n’est pas une variable d’ajustement : elle n’a pas de prix ! »

Le 7 décembre 2016

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Page generated in 1,128 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This