Sélectionner une page

Rentrée : Pécresse doit beaucoup plus aux lycéen-ne-s !

Août 31, 2016 | Communiqués, Education

500 000 lycéens franciliens reprennent le chemin des cours. Accompagnant l’austérité qui touche le service public d’éducation, la droite régionale n’agit pas pour améliorer les conditions d’étude des lycéen-ne-s.
Les annonces de Pécresse font pschitt !
2016 est une année quasi blanche pour la rénovation et la construction de lycées alors que les besoins sont urgents. Valérie Pécresse et Agnès Evren, sa vice-présidente, peuvent toujours expliquer qu’une programmation sera faite en décembre. C’est bien trop tard et le seul chantier de Ris-Orangis ne peut cacher les manques ! D’autant qu’elles envisagent comme solution miracle un recours aux partenariats publics-privés priorisant ainsi l’intérêt privé au mépris de la qualité du service public. L’extension des aides régionales facultatives aux lycées privés, ponctionnant le budget des lycées publics, a déjà donné le ton.
La sécurité des lycéens mérite mieux de des coups de com’ !
Valérie Pécresse fait de la sécurité des lycées son cheval de bataille alors que ce n’est pas de la compétence régionale. Pour preuve, ses fameux tests salivaires stigmatisants et inefficaces viennent d’être déclarés illégaux par l’Etat, ainsi que les élu-e-s Front de gauche l’avaient annoncé. Valérie Pécresse souhaite passe outre le rappel à la loi en expliquant qu’ainsi elle lutte contre le décrochage scolaire. De qui se moque-t-elle ? Elle a réduit de moitié ce budget et nie que les causes du décrochage sont multiples !
Elle se gausse de consacrer un budget colossal à la vidéosurveillance alors qu’elle sabre des moyens humains en licenciant des personnels régionaux dans les lycées, qui devaient pourtant être sanctuarisés. Avec la menace d’attentats, la sécurité des lycéen-ne-s est pourtant une question très sérieuse et doit être traitée loin des manœuvres politiciennes et des discours d’affichage.
Le groupe Front de gauche considère que la priorité de cette rentrée devrait être de répondre aux besoins des lycéen-ne-s afin qu’ils puissent étudier dans de bonnes conditions. Nous défendons des choix budgétaires ambitieux misant sur la jeunesse de notre pays.

Le 31 août 2016.

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Page generated in 1,113 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This