Sélectionner une page

Baisse de l’offre de transport : 65 élu.es interpellent Valérie Pécresse

13 Mar 2022 | Communiqués, Transports

Les prix des carburants atteignent des niveaux inédits et pèsent brutalement plus lourd dans le budget des ménages. Face à ce choc d’ampleur historique, toutes les aides et alternatives, compatibles avec l’urgence climatique, doivent être déployées.

Face à ces crises majeures, les transports publics constituent une alternative pour une partie des Francilien.nes. L’Ile-de-France possède l’un des réseaux les plus denses et performants au monde. Si l’offre de transport a été réduite depuis le confinement de mars 2020, cette dégradation du service n’a plus raison d’être vu les difficultés des usagers et de l’actualité. Pourtant, à la demande de Valérie Pécresse, Ile-de-France Mobilités a voté la prolongation de cette baisse jusqu’au 31 décembre 2022, pour réaliser des économies de bout de chandelle !

C’est dans ce contexte que plus d’une soixantaine d’élu.es francilien.nes – Parlementaires, Maires, Conseillers régionaux et départementaux – interpellent Valérie Pécresse dans une lettre commune. Ensemble, les élu.es demandent le retour à 100% de l’offre de transports sur toutes les lignes et partout en Ile-de-France[1] dès le 14 mars 2022 et non pas en 2023 !

Pour les signataires, le retour d’une offre de transport public attractive est urgent en raison de la levée des restrictions gouvernementales dans les entreprises et de la crise énergétique. La remise en circulation des trains, tram, bus et métro supprimés répond également aux demandes répétées depuis octobre dernier des associations des usagers et de nombreux élu.es locaux dont les élu.es communistes d’Ile-de-France. La mise en œuvre du bouclier tarifaire depuis le 7 mars (63 millions d’euros par an) démontre qu’il est tout à fait possible de financer le retour à l’offre normale (moins 40 millions d’euros par 2022). Ce n’est qu’une question de volonté et de choix politique.

Le retour à 100% de l’offre des transports en commun apportera une solution pour une part non-négligeable des ménages piégés par la flambée des prix des carburants. Cette situation exige par ailleurs un plan de développement massif des transports et notamment du réseau de bus qui peut être déployé rapidement à condition de faire le choix des transports en commun.

A télécharger : Courrier des 65 élus à V. Pécresse : Retour à l’offre 100%

[1] L’offre réduite concerne officiellement 150 lignes de bus RATP, 13 lignes de métro, les lignes de RER C, D, E, de Transilien H, N, U ainsi que sur les lignes de tramway 2, 4, 6, 7, 8 et 11 conformément aux délibérations n°20211011-237 et n°20211011-238 du 11 octobre 2021 du Conseil d’Administration d’Ile-de-France Mobilités.


Nous suivre sur les réseaux


Communiqués


Eviter la hausse du passe Navigo : c’est possible !

Eviter la hausse du passe Navigo : c’est possible !

Ile-de-France Mobilités connait, depuis plusieurs années, une crise de financement. Utilisant la crise sanitaire comme prétexte, Valérie Pécresse n’assume pas la gravité de la situation. Le 8 septembre 2020, Valérie Pécresse déclarait « la crise du covid ne coûtera...

lire plus
Page generated in 1,024 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This