Sélectionner une page

UN AVIS A CONTRE-SENS DE LA POPULATION ET DE L’URGENCE CLIMATIQUE

Après plusieurs décennies de mobilisation et d’impatience, le prolongement de la ligne 1 du métro faisait l’objet d’une enquête publique début 2022. Plus de 8 000 avis ont ainsi été déposés et ont permis aux élus locaux de réaffirmer leur unanimité en faveur de ce projet très attendu et initié dès 1933.

Hier soir, c’est avec surprise que nous avons pris connaissance de l’avis défavorable délivré par la commission d’enquête publique. Cette commission administrative, à l’avis facultatif, vient ainsi couper net l’espoir soulevé par cette enquête sur la base d’arguments contestés et contestables.

Il s’agit d’un véritable choc pour les milliers de personnes qui soutiennent ce prolongement et attendent des solutions à leurs difficultés de déplacement. Cet avis semble, de notre point de vue, céder à l’ambiance d’une époque, celle de la désinformation, des fake news et de la pression d’intérêts particuliers, éléments saillants de cette enquête publique. Il ne propose aucune solution, ni alternative pour mieux desservir ce secteur parmi les plus densément peuplés de France.

Cet avis va bouleverser l’ensemble des projets de transports en commun d’Ile-de-France. Les conséquences de ce changement de paradigme méritent d’être évaluées par les citoyen.nes et les élu.es car elles renversent le consensus établi en faveur du développement des transports collectifs comme solution face à l’urgence climatique et aux besoins exprimés des populations.

Afin d’évaluer ces conséquences et d’envisager des solutions, notre groupe vient d’adresser un courrier à Valérie Pécresse afin que ce dossier fasse l’objet d’un point spécial lors du Conseil d’Administration d’Ile-de-France Mobilités prévu le 25 mai.

Notre courrier à Valérie Pécresse : 02-05-22 Suite avis CE M1

 

 


Nous suivre sur les réseaux


Communiqués


Page generated in 2,002 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This