Sélectionner une page

La Commission permanente du Conseil régional du 7 juillet 2022 a étudié l’attribution de plusieurs subventions controversées, dénoncées par notre groupe à travers ses amendements et interventions.

Parmi elles, une subvention de 393 008 € au lycée privé sous contrat Stanislas situé à Paris. Les pratiques éducatives au sein de cet établissement font l’objet de plusieurs témoignages et de documents indiquant l’application aux élèves de règles sexistes, homophobes et autoritaires.

Aussi, des enquêtes journalistiques* décrivent un établissement où la non-mixité est prônée ainsi que l’opposition à la contraception et à l’IVG, la condamnation de l’homosexualité ou encore la promotion des thérapies de conversion. Certain.es ancien.nes élèves y dénoncent également des violences physiques et morales ainsi que des humiliations.

La Région ne peut pas participer au financement du fonctionnement d’un tel établissement qui ne respecte pas les obligations légales et les valeurs de la République. Nous avons donc demandé à l’exécutif régional de suspendre cette subvention et de saisir l’Education nationale afin qu’une enquête soit diligentée.

Nos demandes ont été catégoriquement rejetées par Valérie PÉCRESSE qui démontre une énième fois la proximité idéologique de la droite régionale avec les thèses de la Manif pour Tous et des milieux ultra-catholiques les plus rigoristes. Notre groupe dénonce la passivité complice de la droite régionale et ne compte pas en rester là. Nous avons immédiatement saisi Pap NDIAYE, Ministre de l’Education Nationale.

* https://www.lexpress.fr/actualite/societe/stanislas-le-college-d-elite-qui-prone-la-pudeur-feminine-face-aux-pulsions-des-garcons_2174704.html

* https://www.mediapart.fr/journal/france/280622/l-univers-sexiste-homophobe-et-autoritaire-de-stanislas-le-meilleur-lycee-de-france

Communiqués


Eviter la hausse du passe Navigo : c’est possible !

Eviter la hausse du passe Navigo : c’est possible !

Ile-de-France Mobilités connait, depuis plusieurs années, une crise de financement. Utilisant la crise sanitaire comme prétexte, Valérie Pécresse n’assume pas la gravité de la situation. Le 8 septembre 2020, Valérie Pécresse déclarait « la crise du covid ne coûtera...

lire plus
Page generated in 1,090 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This