Sélectionner une page

Pesticides : pas de dangers supplémentaires pour les riverains !

21 Avr 2020 | Communiqués, Environnement & Agriculture, Publications, Santé environnementale

Paris, le 21 avril 2020

Le Gouvernement a récemment décidé d’assouplir les restrictions, déjà peu contraignantes, en matière de pulvérisation de pesticides à proximité des habitations. Il a ainsi autorisé une réduction des distances de 3 à 5 mètres des habitations, ceci sans attendre que soient tenues les consultations publiques censées aboutir à des chartes départementales d’engagements sur le bon usage de ces produits. Il est urgent de stopper ces mesures, pour assurer la sécurité sanitaire des populations riveraines.

Pour Jean-Michel Ruiz, conseiller régional, « alors que nombre d’associations et d’élu·e·s dénoncent depuis longtemps les pulvérisations de pesticides à proximité des habitations, cette décision, qui vient assouplir un cadre légal déjà très laxiste, n’est pas admissible.
Elle est d’autant plus irresponsable dans ce contexte de confinement, où les riverains de nombreuses terres cultivées se trouvent de fait davantage exposés. Si la sécurité alimentaire de notre pays doit être assurée, en particulier dans ce contexte de crise, cela ne peut pas s’accompagner d’une mise en danger supplémentaire de nos concitoyens ! Tant que les concertations publiques sur l’usage des pesticides n’auront pas abouti, et ce ne sera pas le cas avant la fin de l’actuelle crise sanitaire, les distances des pulvérisations par rapport aux habitations devraient à l’inverse, du fait du confinement, être augmentées.
Dans l’absolu, cela doit nous inviter encore davantage à enfin engager une action publique déterminée, en lien avec les agriculteurs, pour un changement de notre modèle agricole, en l’orientant plus significativement vers des modes de production plus respectueux de l’environnement, et de la santé des consommateurs et des producteurs ».


Nous suivre sur les réseaux


Communiqués


Eviter la hausse du passe Navigo : c’est possible !

Eviter la hausse du passe Navigo : c’est possible !

Ile-de-France Mobilités connait, depuis plusieurs années, une crise de financement. Utilisant la crise sanitaire comme prétexte, Valérie Pécresse n’assume pas la gravité de la situation. Le 8 septembre 2020, Valérie Pécresse déclarait « la crise du covid ne coûtera...

lire plus
Page generated in 1,390 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This